Autun

La ville est fondée vers l’an 10 avant J.C. par l’empereur Auguste, dont elle prend le nom: Augustodunum. Miroir de la civilisation romaine en Gaule, elle est la capitale des Eduens. Elle est protégée par une enceinte longue de six kilomètres, flanquée de cinquante-quatre tours circulaires dont la plupart subsiste. D’imposants monuments ornaient cette cité: la porte d’Arroux, la porte Saint-André, le théâtre romain, le temple dit “de Janus” en sont d’éloquents exemples. Le musée Rolin présente de riches collections gallo-romaines. Beaucoup d’œuvres et d’objets évoquent notamment la vie quotidienne, la religion et la culture. Les pièces très monumentales (stèles funéraires, sculptures ornementales) sont exposées dans le musée lapidaire (10, rue Saint-Nicolas).


Auxerre

Outre les vestiges de l’enceinte gallo-romaine (rue Sous-Murs), les collections du musée Saint-Germain témoignent de l’importance d’Autessiodurum. Les salles d’antiquités gallo-romaines ont été récemment réaménagées pour accueillir le produit des fouilles de Vaulabelle.


Chalon-sur-Saône

De nombreuses traces de l’enceinte du IIIe siècle sont visibles dans le tissu urbain. Celle-ci a permis d’asseoir les fondations de plusieurs édifices au Moyen Age, chevet de la cathédrale Saint-Vincent, tours de l’évêché, de Marcilly, de Saudon, etc. Les collections archéologiques du musée Denon attestent l’importance de la cité antique de Cabilonnum: éléments d’architecture, statuettes figurant des divinités, vases en céramique, en verre ou en métal et, surtout, un “lion terrassant un gladiateur”, chef d’œuvre de la sculpture du Ier siècle.