villa(e)

Ce mot latin désigne chez les romains une exploitation agricole ("villa rustica") sur laquelle vivent le père de famille, ses enfants et ses esclaves qui pratiquent ensemble la polyculture. Au Bas-Empire, certaines villae ont la superficie d’un village actuel.