Annuaire
"HISTOIRE DES ARTS"


Espace coopératif
de diffusion







Que font-ils ?
Avec quelles compétences ?
Quelles activités possibles ?
Quelle collaboration avec l’Education nationale ?


Le jeune public est une des priorités de l'action de sensibilisation à l'architecture et au patrimoine des Villes et Pays d'art et d'histoire.

Le ministère de la culture (direction de l'architecture et du patrimoine) soutient le développement d'une politique de sensibilisation des scolaires à l'architecture et au cadre de vie et mène un partenariat étroit sur ces thèmes avec le ministère de l'Education nationale.
La direction de l'architecture et du patrimoine accorde un soutien spécifique au réseau national des Villes et Pays d'art et d'histoire dans le cadre des conventions passées avec les collectivités labellisées. Ce soutien permet la valorisation et la diffusion d'échanges sur les pratiques et les savoir-faire des professionnels de ce réseau, la réalisation d'expertises techniques et de publications, et la production de bilans.


Que font-ils ?

Les activités du service éducatif contribuent à l'éveil d'une curiosité pour l'architecture et le patrimoine, et plus largement à l'espace, à la constitution de repères et de connaissances qui permettent au futur citoyen d'être actif sur l'évolution de son cadre de vie.


Ces activités sont ouvertes à tous les jeunes scolarisés dans les établissement d'enseignement général de la maternelle à la terminale, technique ou professionnel y compris les établissements scolaires agricoles. Elles sont également accessibles hors temps scolaire. Des pratiques adaptées permettent, dans certains cas, d'ouvrir ces activités à de jeunes handicapés.


Coordonnés par l'animateur de l'architecture et du patrimoine, les services éducatifs fonctionnent toute l'année dans un lieu spécifique, en collaboration régulière avec les services municipaux, les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC), l'Education nationale, les centres de loisirs, les musées et toute autre structure culturelle locale, associative ou non.


Les activités éducatives permettent d'étudier certains sujets des programmes scolaires et peuvent se dérouler sur une ou plusieurs séances, ou sur la durée de l'année scolaire. L'animateur de l'architecture et du patrimoine sollicite fréquemment l'intervention de toutes sortes de professionnels ou créateurs.


La transversalité avec diverses expressions artistiques (théâtre, danse, photo, arts plastiques ) et avec diverses disciplines scolaires, est souvent privilégiée et mise en œuvre. Les services éducatifs travaillent donc aussi en collaboration avec d'autres services éducatifs des structures culturelles des théâtres, musées, archives départementales, bibliothèques, médiathèques.


La pédagogie mise en œuvre s’articule autour de différents axes :

> privilégier une approche sensible et active du patrimoine architectural, urbain et paysager, par la découverte sur place et l'utilisation de matériel et d'outils pédagogiques adaptés à chaque tranche d'âge.
> procéder par expérimentation, pour mettre à la portée des enfants les notions d'espace, de volume, de rythme ou de proportion. Les services éducatifs créent et utilisent avec les enseignants des outils pédagogiques ( jeux, mallettes pédagogiques, multimédia, livrets jeux ) valorisant une découverte ludique du territoire - les outils pédagogiques du réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire "
> stimuler la créativité en permettant au jeune de mettre en pratique ce qu'il a appris et de produire, individuellement ou en groupe, une restitution des activités menées (expo, film, chorégraphie, maquette…).

Ces activités s'inscrivent dans une démarche de sensibilisation et de socialisation des jeunes à leur cadre de vie, en leur apprenant à former un jugement sur leur environnement et son évolution et à se repérer dans l'espace quotidien, là où vit la collectivité. Elles concernent donc aussi l'architecture contemporaine, le patrimoine du XXe siècle et la création architecturale.


Avec quelles compétences ?


Au plan national, les animateurs de l'architecture et du patrimoine et les guides-conférenciers travaillent ensemble pour mettre à disposition des enseignants et du jeune public les repères et les clefs nécessaires à la compréhension d'un patrimoine historique ou contemporain et d'un espace architectural et paysager en constante évolution.


L'animateur de l'architecture et du patrimoine est chargé de mettre en place et de diriger le service éducatif, de coordonner l'action entre les intervenants, d'aller à la rencontre des enseignants et des jeunes.
Le guide-conférencier assiste l'animateur pour la mise en œuvre de toutes les prestations organisées par le service patrimoine.


Certains services éducatifs bénéficient du concours d'enseignants détachés ou mis à disposition. Ces services peuvent également recevoir un agrément spécifique, délivré conjointement par la DRAC et le Rectorat, après instruction de la demande adressée à la DRAC.


Quelles activités possibles ?


En temps scolaire

La visite : elle peut être le premier contact avec l'architecture et le patrimoine. Elle permet l'assimilation de connaissances visuelles et sensorielles dans un domaine qui sera, la plupart du temps, abordé ensuite sous forme d'ateliers pratiques.


La journée : elle se décompose en une découverte thématique sur le terrain et un atelier pratique. Elle permet d'approfondir un thème précis.


L’atelier de l'architecture et du patrimoine : dispositif le plus souvent utilisé, il désigne à la fois un certain type d'activités et le lieu où interviennent l'animateur ou le guide-conférencier. L'atelier dure d'une demi-journée à une journée, passée dans l'atelier et/ou sur le terrain.


La classe du patrimoine: elle consiste à installer le groupe de jeunes pour une semaine, ou pour un séjour plus court, dans un site particulier. Un projet est élaboré en commun par l'animateur et l'enseignant, et exploité tout au long de l'année scolaire, en amont ou en aval du déroulement de la classe du patrimoine. Elle est une des applications du dispositif des Classes culturelles - circulaire n° 89-279 du 8 septembre 1979.


Pour toutes ces activités, les séances impliquent une collaboration étroite avec les enseignants de façon à bâtir un projet dans la durée en lien avec des thèmes figurant dans les programmes scolaires.


En temps de loisir

Les visites, journées et ateliers sont également proposés le mercredi, le samedi ou pendant les vacances scolaires. Des programmes spécifiques pour ces périodes de loisir sont établis chaque année.


L'opération nationale " l'Eté des 6-12 ans " peut associer les enfants et leurs parents pour des animations en commun.


Quelle collaboration avec l’Education nationale ?


Depuis de nombreuses années, l'éducation artistique et culturelle fait l'objet d'une politique conjointe entre les ministères en charge de la Culture et de l'Education.


Ce partenariat a été réaffirmé en 2005 par le Plan de relance de l'éducation artistique et culturelle (circulaire interministérielle du 3 janvier 2005). Les dispositifs de sensibilisation et d'éducation à l'architecture et au patrimoine y sont explicitement mentionnés.


Les conseillers pour l'éducation artistique et culturelle dans les DRAC peuvent donner toute précision concernant les informations et dispositifs mentionnés ici.

Quels dispositifs?


Des dispositifs interministériels peuvent servir de cadre à ces activités :

- Classes culturelles (classes du patrimoine, classes nature…) : circulaire n° 89-279 du 8 septembre 1989
- Classes à Projet artistique et culturel : circulaire n°2001-104 du 14 juin 2001
- Itinéraires de découverte : circulaire n°2002-160 du 2 août 2002, Bulletin officiel Education nationale n° 31 du 29 août 2002
- Travaux personnels encadrés : note de service n° 20003-083 du14 mai 2003, Bulletin officiel du Ministère de l'Education nationale n°21 du 22 mai 2003

Des programmes spécifiques de sensibilisation, détaillés ci-après, peuvent également être exploités dans les ateliers des Villes et pays d'art et d'histoire: Architecture au collège, les Chartes "Adopter son patrimoine", ou encore Adopter un jardin en lien avec l'opération annuelle nationale des Rendez-vous aux jardins.

- Architecture au collège. Des étudiants d'école d'architecture encadrés par un architecte diplômé élaborent un projet pédagogique avec les enseignants des collèges et lycées.
- Charte "Adopter son patrimoine" circulaire du 22 avril 2002 ( bulletin officiel du ministère de l'Education nationale n° 18 du 2 mai 2002 ). Les élèves d'une ou de plusieurs classes, ou d'un établissement scolaire, choisissent de découvrir et d'étudier un site, un édifice ou un objet patrimonial, pour une année scolaire ou plus. L'architecture contemporaine et du XXe siècle entre bien entendu dans le champ de ces patrimoines.
- Adopter un jardin. Il s'agit d'une opération d'éducation à l'art des jardins et de sensibilisation aux thèmes du paysage et de l'environnement. Son principe est de faire s'approprier par des élèves, de la maternelle au lycée, un jardin dans un espace public ou privé, en zone rurale ou urbaine, dans le cadre d'un projet de classe. Grâce à une approche pluridisciplinaire et avec l'aide de professionnels - jardinier, paysagiste - ou d'intervenants culturels - plasticien, photographe - les élèves découvrent l'histoire, la composition, les essences d'un jardin ancien ou contemporain et font connaître leurs travaux à leur entourage et au public.

Hors temps scolaire, les ateliers des Villes et Pays d'art et d'histoire peuvent s'inscrire dans des dispositifs contractuels (contrats éducatifs locaux : circulaire n°98-144 du 9 juillet 1998, Bulletin officiel Education nationale n°29 du 16 juillet 1998 et instruction Jeunesse et Sports n°00-156JS du 25 octobre 2000) ou dans des programmes proposés par des structures locales (centres de loisirs, associations). Les contrats éducatifs locaux intègrent les dispositifs d'aménagement des rythmes de vie des enfants et des jeunes (ARVEJ, CATE).


L’histoire des arts

Depuis la rentrée scolaire 2008, un nouvel enseignement a été créé, l’histoire des arts. Cet enseignement concerne les trois niveaux du cursus scolaire : Ecole primaire, Collège, Lycée. Il instaure des situations pédagogiques nouvelles favorisant les liens entre la connaissance et la sensibilité. Il « intègre l’histoire de l’art, par le biais des arts de l’espace, des arts du visuel et des arts du quotidien » ( cf. BO n°32 du 28 août 2008 / encart).

Aussi les services de l’architecture et du patrimoine, comme l’ensemble des structures culturelles d’un territoire , constituent-ils un appui fort pour les enseignants chargés de la mise en place de cet enseignement. Des partenariats devront se mettre en place dans ce nouveau cadre.


Portail interministériel de l'éducation artistique et culturelle :

www.education.arts.culture.fr

Il regroupe toute l'information dans le domaine de l'éducation artistique et culturelle contenue dans les sites internet du ministère de l'Education nationale, du ministère de la Culture, et des partenaires et structures culturelles, notamment le réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire.