Vienne


Si aujourd'hui l'industrie se déplace peu à peu hors de la ville, son implantation a été au cours des derniers siècles un élément déterminant dans la croissance et la morphologie urbaine.
Que serait Boulogne-sur-mer sans l'activité portuaire ? Carpentras sans son canal ? Vienne sans la draperie ? Pour le comprendre, les petits Viennois retrouvent les gestes des tisseurs d'autrefois.

Vienne possède une importante histoire industrielle. Celle-ci est particulièrement localisée sur les rives de la Gère, rivière qui coupe la ville en deux, à partir de l'implantation au XVIII
e siècle, de la manufacture royale Charvet, spécialisée dans la draperie. De nombreux industriels sont venus ensuite la rejoindre. Au XIXe siècle, les ouvriers fondeurs, tanneurs, verriers, papetiers, étaient légion.

Que sont les usines et les maisons ouvrières devenues ? Beaucoup subsistent et il a semblé naturel au Service Ville d'Art et d'Histoire de Vienne de les faire revivre et découvrir par les jeunes, ignorants du déclin de l'industrie textile de leur ville. Les deux animateurs du patrimoine de la ville, proposent chaque année une nouvelle approche des secteurs industriels: en 1992, la découverte de la vallée de la Gère; en 1993, la métallurgie viennoise; en 1994, une ancienne usine textile; en 1995, une usine en activité.

En 1997, une exposition sur le paysage industriel à Vienne a mis l'accent sur la transformation de la ville par les établissements industriels et servi de point de départ à des ateliers pour petits et grands.

Leur action envers les jeunes suit deux axes principaux. Pour comprendre le choix d'un site industriel, un premier atelier entraîne les enfants le long d'un parcours-découverte de la vallée de la Gère. Ils étudient l'aménagement hydraulique de la rivière: les canaux, les chutes d'eau, les barrages. C'est l'occasion d'aborder les différentes sources d'énergie. Ils font des relevés, dessinent, examinent les conditions favorables à l'implantation d'une usine. Ensuite, ils se concentrent sur l'architecture. Quatre maquettes démontables en bois ont été conçues pour expliquer l'évolution et la forme des constructions: un moulin, deux bâtiments industriels de la première et de la deuxième moitié du XIX
e siècle et une usine du début du XXe siècle. Enfin, l'habitat ouvrier favorise un travail à multiples facettes: étude de plans et de documents originaux, élaboration de relevés de façades et de toitures, analyse de l'incidence des nouveaux matériaux sur la construction.


L'actualité du patrimoine implique un regard sur la crise de l'industrie et ses conséquences, les friches industrielles et leur réutilisation est aussi abordé. Après avoir étudié ces paysages de reconversion, les jeunes (souvent des élèves de 4ème d'établissements techniques, qui ont à leur programme l'étude de l'époque industrielle) réalisent un tableau synthétique des différentes mutations des industries de leur ville.

Le second atelier, "De l'artisanat au machinisme", se déroule au Musée de la draperie. Il permet d'expliquer les trois cycles de fabrication de la laine cardée. Croquis, machines animées, visite des salles sont une première étape avant la fabrication par les enfants du fil à partir de la matière première, du cardage de la laine à la main, du tissage sur de petits métiers et de l'aide au feutrage de la laine. Vidéos, témoignages d'anciens ouvriers du textile, exposés sur l'histoire de la vie ouvrière par les animateurs du patrimoine, permettent d'évoquer le passage de la fabrication artisanale à la conception industrielle du XIX
e siècle.


> découvrez les thèmes et outils pédagogiques à Vienne




dolemeauxmentoncoutancesquimperpoitiersbasse-terrelavalviennebrian¨onpartenaytours bloisrennessaintesreims
arles