Menton


Un jardin est fait d'odeurs, de goûts, de couleurs, d'histoire.
A Nîmes, les enfants découvrent d'une manière différente le jardin public de La Fontaine dans lequel ils jouent régulièrement.
A Menton, ils plantent de la coriandre, mangent des fleurs de courgette, repèrent dans la ville les maisons décorées de motifs floraux.

Menton et ses multiples jardins, c'est déjà un rêve et tout un programme. L'animateur du patrimoine s'emploie depuis des années à les faire découvrir dans tous les sens et change son circuit et sa manière d'aborder chaque jardin pour les enfants de Menton. En 1996, par exemple, ils ont travaillé sur le potager, sur tous ces fruits et légumes qu'on cuisinait encore couramment il y a cinquante ans et presque oubliés aujourd'hui: les nèfles, fèves, topinambours. Pour eux la Semaine du goût fut l'occasion de rompre avec leur menu habituel "poulet-frites". Pendant la même année scolaire, des élèves de primaire ont travaillé sur le jardin du Val Rahmeh. Les enfants ont mis la main à la bonne terre mentonnaise et semé des carottes, du cerfeuil et de la coriandre. L'action se poursuit maintenant sur l'ensemble des écoles, certaines ont gardé un petit coin potager et les enfants continuent d'y semer régulièrement.

Remontons encore le temps. En 1994, les écoliers ont levé leur regard vers les 3000 frises décoratives représentant magnolias, marguerites et autres fleurs placées sous les toits de Menton. A partir du jardin Fontana Rosa, ils ont travaillé sur le thème du jardin et de l'architecture. Une école a réalisé une frise florale sur les murs de l'établissement. Un an plus tôt, les enfants entraient en relation, à travers un atelier agrumiculture, avec leurs voisins des provinces italiennes d'Imperia et de Cunéo. Chacun dans sa langue a mené une véritable enquête historique sur la botanique, l'application culinaire, la pharmacopée. Ce projet a aussi permis une interactivité dans le domaine linguistique: en effet, à Menton, les cours d'italien commencent en primaire.

Enfin, l'opération "Adoptez un jardin" a permis un travail sur le jardin du Val Rahmeh mené par des élèves de primaire pendant une année scolaire. Les enfants ont pu observer au fil des saisons l'évolution du jardin. Après une initiation à l'histoire des jardins coloniaux, l'esthétisme et l'histoire du paysage ont permis de le situer dans son environnement. A raison d'une visite par mois, les petits Mentonnais ont pris possession du lieu par diverses activités: découverte de l'anatomie et de la vie des plantes avec un travail en atelier, observation de la nature, des essences en utilisant la photographie, relevés météorologiques, création d'un espace fleuri. Un journal conçu et composé par les enfants relate leurs diverses activités. Enfin, ils ont préparé une visite commentée du lieu, créant eux-mêmes les affiches et les cartons d'invitation. Désormais un CD Rom propose une découverte du jardin et résume les connaissances acquises tout au long de ces ateliers.


> découvrez les thèmes et outils pédagogiques à Menton




dolemeauxmentoncoutancesquimperpoitiersbasse-terrelavalviennebrian¨onpartenaytours bloisrennessaintesreims
arles