Basse-Terre


La Guadeloupe, surtout prisée des touristes pour ses plages, a gardé son âme, grâce à ses petites maisons traditionnelles, comme le Dauphiné d'Auvergne où subsistent l'architecture vigneronne ou les pigeonniers au bord des chemins.


En fermant les yeux, apparaît cette maison typique de Guadeloupe, inondée de soleil, fichée par la main de l'homme dans un terrain en pente, à l'abri du vent salé. Les petits habitants de Basse-Terre finissent par ne plus la remarquer, cette maison importée de la campagne vers la ville, avec son espace entre sol et plancher et surtout sa cour arrière où certains font la cuisine tandis que d'autres préfèrent cultiver leur jardin: plantes médicinales, fleurs, bananiers ou arbres à pain. Les ateliers proposés par l'animateur du patrimoine sont l'occasion d'ouvrir les portes de ces maisons, aujourd'hui habitées par des artisans ou des dockers. Après des cours et des diaporamas présentant la ville, son espace et son histoire, les enfants de CM1 et CM2 vont sur le terrain à la rencontre des habitants, les interrogent sur l'histoire du quartier, le nom des rues, leurs origines. C'est un moyen de faire revivre la tradition orale. Ils apprennent à regarder les maisons notent leur couverture en tôle ou en zinc, retiennent le nom du bois dont elles sont composées (importé des Etats-Unis ou abattu à quelques kilomètres, comme l'acajou ou le courbaril). Ils découvrent aussi la végétation, les bassins et les fontaines qui les agrémentent. Croquis, poèmes et dessins leur permettent de retranscrire leurs observations et leurs sensations.

C'est aussi le temps d'une séance de photos. Un photographe commente leur travail et repart avec eux à la conquête de nouvelles prises de vue. Des interventions de spécialistes ponctuent, suivant le thème choisi par l'enseignant, les huit séances proposées par l'atelier. Enfin, une séance avec un plasticien permet d'initier les enfants à une démarche artistique. Ils réalisent alors affiches, dessins, maquettes.

Ce travail a donné lieu à une grande exposition (photos, affiches, dessins) au fort Delgrès et à la construction de très belles maquettes de maisons traditionnelles créoles.

L'animateur du patrimoine entend bien pérenniser cette action sur l'habitat typique guadeloupéen. Après cet atelier, les enfants des autres quartiers ont porté un nouveau regard sur leur ville et ses différents quartiers. Les habitants ont pris conscience de la valeur de leurs maisons.






> découvrez les thèmes et outils pédagogiques à Basse-Terre




dolemeauxmentoncoutancesquimperpoitiersbasse-terrelavalviennebrian¨onpartenaytours bloisrennessaintesreims
arles